Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 Aug

Le meurtre de Daria Douguina est l'opération spéciale des services spéciaux russes

Publié par François Furieux  - Catégories :  #Guerre russo-ukrainienne, #Guerre, #génocide, #Ukraine, #Russie, #Politique, #Dougina, #Dougin

Le meurtre de Daria Douguina est l'opération spéciale des services spéciaux russes

Le meurtre de Daria Douguina par les services spéciaux russes est à rapprocher des explosions des immeubles résidentiels à Grozny (la Tchétchénie) en 1999. Les mêmes services spéciaux russes, d'après l'ordre du Kremlin, ont tenté de créer un prétexte de la menace terroriste croissante pour une nouvelle invasion en Tchétchénie. Alors maintenant, ayant tué Douguina et en accusant l'Ukraine, le Kremlin tentera de justifier ses actions agressives contre l'Ukraine.

Le meurtre de Daria, fille de l'idéologue du «monde russe» Alexandre Douguine, a eu lieu le soir du 20 août. L'incident s'est produit en banlieue, alors que Daria Douguina rentrait chez elle après le festival ultrapatriotique du « monde russe »: sa voiture a explosé. Comme on l'a appris plus tard, les assaillants ont installé un engin explosif au bas de sa voiture. L'incident a été largement médiatisé, en suggérant que la véritable cible était Alexandre Douguine lui-même.

Presque immédiatement, des informations sur l'implication de l'Ukraine dans le meurtre de Douguina ont commencé à circuler dans les médias de propagande et les chaînes de télégrammes russes. Le Kremlin a inventé l'insinuation absolue et a mis en cause l'Ukraine, qui a priori ne peut être impliquée dans cet incident. Des rumeurs sur l'implication de l'Ukraine ont commencé à se répandre presque simultanément à partir de nombreuses sources d'information - cela indique que la Russie prévoyait de présenter cette actualité dans le contexte du discrédit de l'Ukraine.

Le soir du 21 août des représentants de « l'Armée nationale républicaine russe », luttant contre la tyrannie de Poutine, ont revendiqué l'assassinat. La déclaration correspondante a été publiée dans les médias russes, mais a reçu beaucoup moins de publicité que l'accusation de l'Ukraine, exprimée par presque toutes les ressources de propagande russes sans aucune preuve.

La Russie veut présenter l'Ukraine comme un terroriste. Cette insinuation est nécessaire pour le Kremlin afin de détourner l'attention de ses propres activités criminelles à cause desquelles le Congrès américain a proposé de reconnaître la Russie comme un État terroriste et de créer un nouveau cadre : le terroriste n'est pas la Russie, mais l'Ukraine.

L'assassinat de Douguina profite à Poutine à plusieurs égards : il devient possible d'attirer des nazis russes à participer à la guerre contre l'Ukraine, de justifier davantage cette guerre, malgré les victimes et les pertes, puisque « l'Ukraine est un terroriste ».

La propagande russe a même trouvé un « criminel » : Natalya Chaban (nom de jeune fille - Vovk), née en 1979, citoyenne de l'Ukraine, venue en Russie avec sa fille, installée non loin de la même maison de Douguina et aurait exercé la surveillance sur elle. Après avoir commis le meurtre, Natalya Chaban est partie pour l'Estonie.

Les accusations des propagandistes russes sont fausses, car la société ukrainienne ne s'intéressait et ne s'intéresse pas aux Douguines. Les Douguines influençaient et incitaient à la haine envers d'autres nations seulement en Russie. Il n'est plus possible de manifester la plus grande haine envers les Ukrainiens: les meurtres et les tortures de la population civile, la destruction des villes ukrainiennes révèlent le vrai visage des Russes. Le deuxième fait témoignant du meurtre de Douguina par les services spéciaux russes est qu'en Russie il n'y a pas de justice et il est impossible de résoudre le crime en un jour De plus le coupable a évidemment été choisi à l'avance. Si les autorités russes voulaient prouver la culpabilité de Natalya Chaban, elles devraient s'adresser au gouvernement estonien avec une demande d'interrogatoire du suspect sur le territoire estonien, et bien sûr elles ne recevront pas de refus.

      Les services spéciaux russes sont à l'origine du meurtre de Daria Douguina, suite aux instructions de Poutine d'attiser la rhétorique anti-ukrainienne pour justifier la poursuite de la guerre contre l'Ukraine dans le cadre du mécontentement croissant de la société russe. En fait, l'ordre donné de tuer Douguina peut être comparé aux bombardements des immeubles résidentiels à Grozny en 1999, lorsque le Kremlin avait besoin d'un prétexte pour envahir la Tchétchénie.

Source

Commenter cet article