Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
04 Jul

La Russie bombarde ses propres villes pour mobiliser la population russe

Publié par François Furieux  - Catégories :  #Guerre russo-ukrainienne, #Guerre, #génocide, #Ukraine, #Russie, #Politique

La Russie bombarde ses propres villes pour mobiliser la population russe

La Russie a besoin d'une raison morale et juridique pour se mobiliser. Les Russes sont fatigués de la guerre et le poutinisme revient à sa méthode favorite - la terreur.

Le Ministère de la Défense de la Russie a accusé l'Ukraine d'avoir lancé des frappes nocturnes des missiles sur la zone résidentielle de la ville russe de Belgorod. Ce bombardement est sans aucun doute l'œuvre de la Russie. Dans les bâtiments de Belgorod qui ont souffert des attaques se sont coincés des fragments du système de défense aérienne russe « Pansir C1 ». L'Ukraine n'a pas et  n'avait jamais de tel équipement.

Ce qui est remarquable que pendant le bombardement de Belgorod et d'autres villes russes près de la frontière de l'Ukraine il n'y a toujours pas de sirène de raid aérien à différents niveaux de menace. Il semble que la menace a été maîtrisée parce que la fusée était russe, donc déclencher l'alarme était complètement inutile.

Les autorités russes utilisent la terreur contre leur propre population pour créer des images de propagande ou pour augmenter les tensions dans la société. À cette fin, ils attaquent les villes russes de manière contrôlée, en oubliant d'allumer la sirène pour simuler la surprise de l'attaque. Les autorités russes tâchent d'obtenir des victimes parmi la population civile de la Russie comme à la fin des années 90 avant le début de la seconde guerre tchétchène. La partie russe n'aime pas se souvenir que c'est elle qui avait tué ses enfants à Beslan, qui avait fait exploser ses citoyens à Moscou et Volgodonsk. C'est la Russie qui avait frappé le marché et l'hôpital de Grozny (la Tchétchénie).

Il devient claire que le bombardement de Belgorod par les Russes sera utilisé non seulement pour diaboliser de nouveau l'Ukraine, mais aussi pour dissimuler leurs crimes de guerre, notamment à Krementchoug et dans la région d'Odessa. Et si les dirigeants de la Russie aiment cette terreur de telles explosions dans les villes russes pourraient devenir fréquentes.

       En frappant Belgorod le Kremlin résout également quelques problèmes : détourner l'attention des échecs de « l'opération spéciale » et de la crise grandissante ; faire peur à la population, former des arguments pour arrêter la fourniture des armes à l'Ukraine par des partenaires occidentaux ; créer le terrain pour une nouvelle série des bombardements criminels des villes de l'Ukraine.

Commenter cet article