Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 May

L'armée ukrainienne défend l'Europe de l'agression russe

Publié par François Furieux  - Catégories :  #Guerre russo-ukrainienne, #Guerre, #génocide, #Ukraine, #Russie, #Politique, #Société

L'armée ukrainienne défend l'Europe de l'agression russe

Depuis trois mois l'Ukraine retient l'attaque de la guerre à grande échelle déclenchée par Poutine le 24 février. Cette guerre, conçue par le dictateur du Kremlin comme une partie de plaisir dans laquelle l'armée russe ne rencontrera aucune résistance, s'est transformée en une bataille sanglante qui a déjà fait plus de 30 000 soldats russes, beaucoup d'autres ont été blessés et mutilés.

La machine militaire russe agit de manière aveugle et destructrice : elle détruit tout ce qui se trouve sur son passage et ne fait pas la distinction entre les combattants et les civils. Son objectif est de briser et de maîtriser. L'armée russe inflige la destruction totale aux villes ukrainiennes: la stratégie et la tactique archaïques des soldats russes, copiées des celles de l'Union soviétique, complètement enlisées en Ukraine, qui a réussi à maîtriser et à appliquer rapidement la méthodologie de la guerre moderne dans des conditions de combat réelles. D'énormes convois et unités de chars russes sont détruits à l'aide des armes modernes. Depuis la Seconde Guerre mondiale, la Russie n'a pas connu en si peu de temps des pertes aussi colossales de matériel militaire et de telles pertes humaines.

Il y a encore beaucoup d'armes en Russie: anciennes, soviétiques, mais elles fonctionnent et détruisent. Les armes russes peuvent également être utilisées en Europe. La Russie peut détruire et Varsovie, et Berlin, et Paris. Ce complot surréaliste, malheureusement, est tout à fait possible et même l'Europe semble avoir compris la réalité de la menace russe. Par exemple, à Varsovie les abris anti-bombes sont déjà vérifiés. En cas de guerre les villes européennes peuvent être une proie facile pour les hordes russes. La réticence à supporter les pertes économiques des sanctions réelles qui auraient dû être adoptées en 2014 ont conduit l'Europe dans un piège géopolitique. Aujourd'hui Poutine dit presque ouvertement qu'il n'est plus intéressé par de nouvelles sanctions et d'éventuelles négociations. Le Kremlin a subi des pertes énormes et ira donc jusqu'au bout.

Par conséquent, le sort du monde occidental que Poutine a déclaré son ennemi, se décide aujourd'hui en Ukraine. Poutine détruit toujours tous ses ennemis. La Russie a beaucoup d'armes soviétiques. De graves difficultés ne concernent que les ressources humaines: dans la guerre contre l'Ukraine près de la moitié du contingent affecté à la soi-disant «opération spéciale» a déjà été perdue. Poutine essaie d'impliquer ses alliés et les mercenaires dans la guerre, mais le succès est très modeste. L'Ukraine dispose d'une armée bien entraînée et de nombreux patriotes prêts à donner leur vie pour défendre leur pays, mais il manque des armes capables de détruire efficacement le colosse militaire russe.

       En cette période fatidique pour le monde entier, l'Ukraine a plus que jamais besoin d'une assistance militaire: les Ukrainiens feront tout eux-mêmes et dans peu de temps, la seule question est la ressource d'armement. L'Europe doit se réveiller et comprendre que si l'Ukraine tombe, alors les chars russes seront dans toutes les capitales européennes et ce sera une défaite géopolitique mondiale.

Source

Commenter cet article